2) Histoire de l'air comprimé

D'où vient l'air comprimé ?

L'utilisation de la détente de l'air comprimé comme force motrice remonte à l'époque du développement des chemins de fer.
Les premiers systèmes de Tomlinson (1820) aux États-Unis ou d'Andraud (1830) en France furent des échecs, car l'air comprimé circulait dans une conduite le long de la voie et la locomotive devait être équipée pour le prélever en continu.
Les premières applications pratiques de véhicules à moteur à air comprimé datent de 1872. Malheureusement, le refroidissement du cylindre moteur par la détente de l'air comprimé transformait l'humidité de l'air moteur en cristaux de glace qui occasionnaient des blocages.

C'est l'ingénieur Louis Mékarski qui perfectionna le système, en associant l'air comprimé et l'eau surchauffée sous pression, et le rendit tout à fait opérationnel en vue d'équiper des réseaux de tramways.
La mise en œuvre sur l'automobile  a fait aussi l'objet de quelques réalisations. Efficace et beaucoup moins polluant que le véhicule électrique, mais souffrant aussi d'une autonomie limitée, le concept semble oublié du monde « écologique » et ne bénéficie pour l'instant d'aucun lobby industriel pour sa promotion et son développement ...

Une solution pourrait être alors d'améliorer l'intégration sans modifications majeures des infrastructures pour les moteurs à air comprimé. Deux entreprises s'y emploient actuellement, l'une coréenne Energine, l'autre française MDI dirigée par le motoriste Guy Nègre.

.

 

 

Qui est Guy Négre ?

Guy Nègre est un motoriste français né en 1941. Il travailla particulièrement sur la distribution rotative. Il proposa, à la fin des années 1980, un moteur pour formule 1  avec ce mode de fonctionnement, ainsi que des moteurs d'aviation légère. Il a aussi travaillé pendant 5 ans pour la marque française Renault, principalement sur l'augmentation de puissance des R8 Gordini.

Il est aussi l'inventeur d'un moteur à air comprimé installé sur une gamme de véhicules à air comprimé, actuellement en cours de développement sous la marque MDI, véhicules qui devraient être commercialisés d'ici mi-2011. Ce moteur à air comprimé suscite de nombreuses réserves de la part de l'industrie française, bien que plusieurs grandes compagnies aient tout récemment réaffirmé leur engagement auprès de la marque. 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site